que faire avec les acariens ?

de | 14 juillet 2017

Les acariens, exterminez-les !

 

  • Ces animaux microscopiques vivent dans des milieux chauds et humides comme la literie, les fauteuils, les peluches ainsi que les tapis et autres moquettes. Ils sont présents tout au long de l'année même si leur reproduction s'accélère vers octobre/novembre et mars/avril. Pour le plus grand nombre, ces petites bêtes sont sans conséquence. En revanche, les acariens, qui sont pourtant invisibles à l'œil nu, peuvent rendre la vie dure à certains d'entre nous. En effet, ces petites bestioles sont la seconde source d'allergies avec les poussières et après les pollens. Pas moins de 44% des allergies sont dues aux acariens !

les allergies des acariens

  • Ces allergies provoquent en général des rhinites, dont voici les symptômes les plus fréquents : le nez démange, coule, les yeux piquent, les éternuements se font de plus en plus fréquents. Bref, ce type de rhinite ressemble étrangement aux rhumes hivernaux qui nous assaillissent dès l'automne. A une différence près : la gêne due à une rhinite allergique ne vous quitte pas de l'année. Si vous êtes victimes de ces symptômes en été comme en hiver, peut-être devriez-vous songer à consulter votre généraliste. Dans la plupart des cas, des traitements locaux suffiront : des gouttes à pulvériser dans les narines pour les moins atteints d'entre nous (Nasonex), ou bien des comprimés à prendre temporairement (Xyzall). Si ces méthodes ne sont pas suffisantes, votre généraliste vous enverra chez l'allergologue, qui vous proposera sans doute d'opter pour une désensibilisation. Ces soins ont un effet longue durée, mais ne sont pas sans contraintes. En effet, une désensibilisation réalisée dans les règles de l'art durera quelques années. La bonne nouvelle, c'est que les techniques se sont améliorées. Il y a encore peu, l'allergologue vous soignait à l'aide d'injections sous-cutanées (piqûres) très fréquentes, d'où la contrainte, puisque cette intervention nécessitait de vous rendre constamment chez votre médecin. Depuis 1991, un nouveau traitement fait ses preuves, le traitement sublingual, que l'on peut s'administrer soi-même. Il s'agit de gouttes à déposer régulièrement sous la langue. Ces gouttes contiennent des extraits allergéniques d'acariens, ce qui permet de diminuer la sensibilité à l'allergène en question. Pour les moins chanceux, l'allergie aux acariens risque même de se transformer en asthme, auquel cas le traitement sera bien sûr totalement différent.

 

les solutions contres les effets des acariens

  • Le seul moyen d'atténuer les gênes provoquées par ces colocataires indésirables est de faire le grand ménage. Surtout lorsque l'on sait qu'un matelas peut compter jusqu'à 2 millions d'acariens ! Par ailleurs, une femelle acarien pond entre 25 et 50 œufs, toutes les trois semaines. Il vous faut donc adopter une stratégie efficace pour en venir à bout.
    Tout d'abord, préférez le parquet ou le carrelage (au choix), à la moquette. Bannissez également les fauteuils en tissu de votre intérieur, qui sont de véritables nids à acariens. Le cas échéant, faites place à la shampouineuse !
    Les rideaux n'échappent pas à la règle. Il est nécessaire de les laver tous les trois mois. Si vous n'en avez pas le temps ni l'énergie, remplacez-les par des stores.
    N'oubliez pas le panier du chien ou du chat. Bref, débarrassez-vous au maximum de tout ce qui est en tissu ou bien nettoyez en grand.
    En revanche, pour la chambre, où la literie est indispensable, il est vivement conseillé de laver l'ensemble de la literie tous les quinze jours, et à 60°C au minimum. Le mieux étant d'investir dans un matelas anti-acarien (en polyester) et dans des draps également traités anti-acarien, qui sont de plus en plus répandus dans le commerce. Toutefois, cela ne rend pas la lessive facultative ! Quant aux peluches, souvent présentes dans les chambres d'enfants, il est souhaitable de les laver une fois par mois.
    En règle générale, il convient de passer l'aspirateur aussi souvent que possible (une fois par semaine), et d'aérer les pièces afin d'abaisser la température à 18°C. Il faut effectivement savoir que les acariens affectionnent tout particulièrement la chaleur, qui est une condition sine qua none à leur bonne reproduction. La transpiration et les cheveux les attirent aussi, c'est la raison pour laquelle ils s'emparent de nos lits !

     

     

     

    Sachez tout de même que l'on ne peut jamais exterminer totalement les acariens, mais seulement limiter leur prolifération en conservant une maison propre et aérée.

partagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn